FRUITS et LEGUMES, avec ou sans PEAU ?Temps de lecture : 5 min

Manger 5 fruits et légumes par jour est aujourd’hui un enjeu de santé publique, relayé par les médias et les médecins. De même sur Fit-meal nous prônons une grosse consommation de fruits et légumes dans le cadre d’une alimentation équilibrée, adaptée aux sportifs et à ceux qui prennent soin de leur ligne.

En parallèle, nous entendons souvent parler des pesticides et de leur effet toxique sur notre santé. Les pesticides s’imprégneraient dans les fruits et légumes tout au long de leur croissance et les rendraient toxiques pour notre organisme.

Alors la question se pose : est-ce bien raisonnable de consommer des fruits et légumes en grande quantité tout au long de l’année ? Que faire pour manger plus sereinement ces aliments si intéressants ?

En tout cas c’est la question que je me suis personnellement posée aux vues de mes habitudes alimentaires ! Alors j’ai creusé le sujet et je vais vous partager ici ce que j’ai trouvé.

LA PEAU DES FRUITS ET LEGUMES AU CENTRE DU DILEMME :

Les pesticides ne s’attaquent pas qu’aux herbes, aux insectes, aux rongeurs etc, ils viennent aussi se déposer sur les fruits et légumes qui s’en imprègnent pendant leur pousse. Les quantités, certes infimes à chaque fois, se cumulent à chaque repas et au fil du temps. Il semblerait qu’un individu lambda ingère environ 1kg de pesticide par an sans s’en rendre compte !

Cependant, d’après les études menées sur le sujet, c’est la peau des fruits et légumes et qui serait la plus touchée. La peau faisant une barrière naturelle aux pesticides, elle va d’abord se remplir des produits toxiques elle-même, avant de les laisser filtrer vers la chair, qui resterait donc plus “propre” d’un point de vue santé.

Mais alors, vous me direz, c’est facile il suffit d’éplucher tous les fruits et légumes pour être tranquille !

Oui mais… non ! C’est quand même vraiment dommage car c’est principalement dans leur peau que ce trouvent toutes les vitamines et minéraux !

Effectivement, les mironutriments dont nous recherchons les bienfaits quotidiens s’y logent en grande partie. (Ainsi que dans les pépins ou noyaux mais rare sont ceux que nous pouvons consommer).

Les exemples sont nombreux. Nous pouvons citer ici la pomme et le raisin. La peau de la pomme contient un grand nombre d’antioxydants, de vitamines et d’acide ursolique (composé favorisant l’élimination des graisses) ainsi que la fameuse pectine. Quand au raisin, sa peau est riche en resveratrol (composé anti-âge, anti-cancer et anti-ostéoporose).

Nous sommes donc face à un dilemme !

QUELLES SOLUTIONS ?

Manger BIO : les produits BIO sont moins contaminés et donc meilleurs pour la santé. Mais malheureusement ce n’est pas non plus une solution miracle. Ils sont parfois contaminés par d’autres récoltes non BIO du même producteur, ou du producteur voisin. De plus l’agriculture BIO utilise également des pesticides, même si ceux-ci ne sont pas aussi toxiques pour la santé.

Faire votre jardin ou acheter auprès des petits producteurs locaux : au moins vous savez ce que vous avez utilisé pour votre jardin ! Pas de mauvaise surprise. Les petits producteurs locaux sont également une bonne option même si vous devrez mettre la main au portefeuille.

Laver tous vos fruits et légumes : c’est indispensable ! Quelque soit leur provenance d’ailleurs. Cela permet d’enlever la première couche de la peau qui peut être infectée par des poussières, saletés, urine ou matières fécales d’animaux, microbes, résidus de pesticides etc. 

Manger des fruits et légumes de saison : ils nécessitent moins de produits chimiques à leur production et à leur conservation.

Sélectionner vos fruits et légumes, ou en tout cas adapter la quantité : certains fruits et légumes sont plus “épargnés” par les produits chimiques que d’autres, soit parce que leur production en nécessite très peu, soit parce que leur peau très épaisse les protège. On peut citer ici : l’ananas, l’avocat, la mangue, chou, kiwi, melon… La chair est donc plus saine que ceux qui ont une peau toute fine ; pour garder cet avantage il est important de bien les nettoyer avant de les éplucher pour éviter que les produits chimiques présents sur la peau ne pénètrent à l’intérieur et que vos doigts en soient recouverts.

Aux Etats-Unis, un organisme non gouvernemental, EWG, teste et contrôle les productions de fruits et légumes et déterminent chaque année une liste de produits les plus touchés par les pesticides. Ils appellent cette liste la “dirty dozen” (puisqu’il y a 12 produits). En France, d’autres ONG comme “Génération Future” lutte contre l’usage des pesticides. Ils ont mené une étude de 2012 à 2016 sur différentes productions et leurs conclusions diffèrent un petit peu de la liste ci-dessous. Comme l’étude est plus ancienne je ne cite pas les produits mais si cela vous intéresse vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus.

Dirty dozen 2018 :

1 – FRAISES

2 – EPINARDS

3 – NECTARINES

4 – POMMES

5 – RAISINS

6 – PECHES

7 – CERISES

8 – POIRES

9 – TOMATES

10 – CELERIS

11 – POMMES DE TERRE

12 – POIVRONS

 

Pour conclure, malheureusement je n’ai pas de réponse tranchée à apporter à cette fameuse question. Tout est question d’équilibre. Je ne suis pas ici pour défendre ou vous orienter particulièrement vers les produits BIO mais il semblerait que pour ce sujet ce soit une bonne solution alternative. Essayez d’alterner votre consommation de produits avec et sans peau. Mais ne vous privez pas non plus de fruits et légumes au profit de frites et gâteaux apéritifs car même si ici il n’est pas question de pesticides, les acides gras saturés et transformation massive des aliments par l’industrie agro-alimentaire ne sont clairement pas meilleurs pour votre santé !

J’espère que cet article vous aura appris quelque chose. Si c’est le cas pensez à le partager ! 

A très bientôt sur Fit-meal 🙂

Partage l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  

About The Author


Le sport je connais. Depuis longtemps. I love it. La cuisine je connais aussi. Depuis longtemps. Easy. Par contre la cuisine adaptée aux sportifs, pas si simple ! Après une bonne dose de curiosité et de remise en question j'ai découvert qu'une bonne alimentation passait par une bonne connaissance de son corps et de la nutrition. Aujourd'hui je partage tout ça avec vous !

Leave a Comment